Caméra drone

FCPI et FIP

Les FCPI (Fonds Commun de placement dans l’Innovation) et FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ont pour objectif de financer la croissance et le développement d’entreprises françaises et/ou européennes non cotées en Bourse.

Véritables outils d’optimisation fiscale et de diversification patrimoniale, les FCPI et FIP permettent d’investir dans le non-coté, classe d’actifs généralement destinée aux investisseurs institutionnels.

M VENTUSO V DEF profil.jpg

Soutenez le développement de PME non cotées, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux

Les FIP et FCPI investissent dans des titres non cotés en Bourse. Ils ont pour objectif de financer le développement d’entreprises non cotées à caractère innovant et/ou orientées sur des secteurs offrant des perspectives de croissance attractives tels que les seniors et les enfants, l’énergie, la santé ou encore les technologies de l’information. Ces entreprises sont rarement accessibles par un investissement en direct pour des investisseurs particuliers.

 

Alors que les FCPI ont vocation à investir dans des sociétés ayant leur siège social dans l’Union Européenne, les FIP sont soumis à une contrainte géographique complémentaire, à savoir privilégier des PME françaises implantées en régions et considérées comme porteuses économiquement telles que l’Ile-de-France, la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur ou encore la Corse.

Les avantages d’investir en FCPI

Diversification du patrimoine

Cet investissement représente avant tout une diversification de votre patrimoine. Il permet d’investir sur un marché complètement « décorrélé » des marchés financiers dont les plus-values peuvent être très importantes.

Réduction de l’impôt

Les FIP et FCPI constituent des solutions d’investissement permettant de réduire son impôt. Mais au-delà de ce seul critère, il est indispensable de prendre en compte la durée d’investissement de ces produits et le risque de perte en capital associé.

Un ticket de souscription accessible

La souscription dans les FIP et FCPI est généralement possible dès 1 000 €.

Les risques spécifiques liés aux FIP et FCPI

 

Risque de perte en capital

 

En investissant dans des FIP et/ou FCPI, vous pouvez perdre tout ou partie de votre capital. En effet, les perspectives de développement des sociétés dans lesquelles le fonds investit sont incertaines.

 

Risque d’illiquidité

 

Les fonds de capital investissement investissent dans des titres de sociétés non cotées, qui par définition ne sont pas liquides. Ils ne bénéficient donc pas d’un marché secondaire organisé pour vendre les titres. N’étant pas négociables, leur cession nécessite plusieurs mois.

 

Risque lié à la valorisation des titres en portefeuille

 

La valorisation des titres non cotés détenus par le fonds est basée sur la valeur actuelle de ces titres. Ainsi, cette valorisation peut ne pas refléter le prix reçu en contrepartie d’une cession ultérieure des dits titres.