Balcon d'un immeuble parisien

Les 5 critères à évaluer pour choisir le meilleur investissement Monuments Historiques

Un investissement Monument Historique implique une durée de rétention minimale de quinze ans : il ne saurait ainsi être réalisé que pour le seul motif fiscal. Vous devrez donc tenir compte de sa rentabilité locative ou culturelle sur le long terme.

 

Nos cinq conseils pour choisir le meilleur investissement MH

mike.jpg

1 - Bien étudier la taille de la ville dans lequel le MH se trouve

L’importance du réservoir de population garantit la profondeur du marché locatif mais également du marché des transactions (dans la perspective d’une revente à terme). A noter que les zones de tension locative coïncident généralement avec celles sur lesquelles le dispositif Pinel est accessible (Zone A, Abis et B1).

2- Du secteur géographique et de ses perspectives de plus-values

Vous devez étudier toutes les perspectives culturelles et touristiques ainsi que l'ensemble des infrastructures à proximité, qui peuvent générer des flux importants de population dans le secteur choisi.

3- S'assurer de la parfaite complétude du dossier et de l'expertise prouvée et vérifiée de l'opérateur

Il est indispensable de sélectionner un partenaire habilité à travailler avec tous les intervenants d'un projet et de bénéficier d'un conseil en gestion de patrimoine.

4 - Veiller à ne bonne répartition foncière et travaux

La répartition budgétaire entre la quote-part de foncier et la quote part des travaux doit être cohérente.

5 – Ne pas oublier que le capital reste bloqué pendant 15 ans

Ne perdez pas de vue l’obligation de conserver le bien durant 15 ans pour bénéficier des avantages fiscaux. Votre santé financière doit être suffisamment solide pour ne pas toucher ce capital durant plus d’une décennie.

Ainsi, la loi MH permet ainsi de bénéficier de nombreux avantages et dispose d'atouts qui la différencient fortement des autres dispositifs de défiscalisation immobilière : c’est le seul système de défiscalisation non plafonné, qui offre non pas une réduction mais une déduction fiscale. A la différence d'autres dispositifs, la loi MH ne conditionne pas ses avantages à la location du bien. Si vous souhaitez le louer, vous n'êtes également pas tenu de respecter un plafond de loyer ou de ressources du locataire.